:anna: De nombreux PVs sont attendus avec impatience ! :anna:
Bienvenue sur Arkham Showdown, jeune chauve-souris !
Introduction de l'Intrigue n°1: ici !
N'oubliez pas de voter pour nous sur les Top-sites pour ramener des copains !

Partagez | 
 

 Dr Harleen Quinzel ~ Pretty little psycho... [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Dr Harleen Quinzel ~ Pretty little psycho... [100%]   Mer 8 Mar - 19:49

Harleen Quinzel

Harley Quinn
Jokerosexuelle
30 ans
En couple?
Américaine
La Mort
Criminelle
Margot Robbie

This is how
I'm good

Mais qu'est ce qui se cache...


Débrouillarde
Non content d'être une jeune femme particulièrement intelligente, Harley Quinn est également très débrouillarde. Peu consciente de ce qu'elle ne peut pas faire, l'arlequin trouve presque toujours une solution pour se tirer d'un mauvais pas. Et si elle n'y arrive pas... Il lui reste toujours sa batte!
Protectrice
Si elle n'en a pas l'air, Harley est pourtant très protectrice envers ceux qu'elle considère comme ses amis. Elle ne supporte pas que l'on se montre ne serait-ce que grossier si c'est contre ses proches. Mais si ce sont ses proches eux-mêmes qui s'affrontent, sa loyauté ira le plus souvent à son Puddin'.
Séductrice
Il n'y a qu'à la regarder pour voir que la blondinette aime séduire. Arborant un maquillage prononcé et des tenues plus que suggestives, la jeune femme ne peut s'empêcher de jouer les ''Folles Fatales''. Un jeu qu'elle aime encore plus quand le Joker est dans les parages pour voir combien de temps il tient avant de brutaliser quelqu'un...
Forte
En plus de la souplesse qu'elle a acquise durant ses années de gymnastique, Harley est devenue une combattante hors pair. Forcée d'apprendre à encaisser et rendre les coups, la jeune femme est désormais assez forte pour mériter son titre de nouveau leader des clowns de Gotham
Charismatique
Une plastique de rêve agrémentée d'une grande intelligence et d'une folie furieuse, voilà tout ce qu'il faut pour conférer à l'arlequin un charisme qui ne laisse personne indifférent. Lorsque Harley parle, on se tait et on l'écoute, même si ce n'est que pour le plaisir des yeux. Le Joker lui même n'a pas pu l'oublier dans le temps où elle n'était encore que le Docteur Quinzel!

This is how
I'm bad

Sous les apparences...


Impulsive
Autrefois sage et prévisible, Harley suit désormais son cœur et non sa raison – qu'elle n'a plus d'ailleurs. Elle fait ce qu'elle veut, quand elle le veut, même si elle sait qu'elle risque de le regretter. Elle ne vit que pour le présent, et si quelque chose lui semble amusant à faire, elle le fera sans hésiter.
Menteuse
C'est un petit jeu qu'elle a appris aux côtés du Joker. Il aime manipuler son monde et elle aime lui ressembler. Si pour arriver à ses fins ou tout simplement pour jouer un mauvais tour elle doit mentir, elle le fera avec une facilité déconcertante et un certain plaisir.
Curieuse
C'est l'un des rares traits de caractère qui n'a pas changé lorsque Harleen est devenue Harley. Enfant elle voulait déjà tout savoir, même si cela se résumait à des connaissances académiques. Désormais, ce sont les plans et les secrets de tous qu'elle veut découvrir, juste pour la blague.
Loufoque
La folie qui caractérise si bien la jeune femme est très facile à discerner chez elle. Non comptant d'afficher un style très particulier, elle possède également un humour et globalement un comportement extravagant qui ne laisse aucun doute sur son état d'esprit. Et si il arrive que de rare moments de lucidité la poussent à agir normalement, ne vous y fier pas, c'est qu'elle joue avec vous.
Pyromane
L'un de ses péchés mignons. Harley a une passion dévorante pour le feu. Les flammes la mettent en joie et lui donnent envie de danser, rire et tuer. Ce plaisir coupable l'électrise, ce qui explique qu'elle s'y adonne dès qu'elle en a l'occasion. Toutes ces lumières, cette chaleur et l'odeur de la fumée... Ça lui rappelle Noël!


Harley est l'heureuse maman de deux bébés : Bud et Lou, ses hyènes.
Elle manie toute sorte d'armes mais préfère de loin sa batte, son maillet géant et son bazooka
La jeune femme est immunisée contre différents produits toxiques et à la toxine de Poison Ivy
En l'absence du Joker, c'est elle qui dirige la bande de clowns de l'Amusement Mile 

This is how
I think

C'est mon passé, mon histoire, mon vécu, mes aventures

→ Après son sacrifice qui a sauvé Gotham des radiations, l'ombre du Batman planerait de nouveau en ville. S'agit-il d'une reprise de flambeau ou est-il sorti d'entre les morts ? Que pensez-vous du retour de la chauve-souris masquée dans les rues de la ville un an après les ravages de Bane ?  
Il n'y a pas de doute dans la tête d'Harley : Batsy est bel et bien de retour. Après tout, il n'y a que Batman pour trouver que la chauve-souris c'est un animal assez cool pour devenir un justicier de la ville. Ce farceur, faire croire à tout le monde qu'il était mort, c'était vraiment inspiré, du pur génie. À vrai dire, l'arlequin se moque pas mal que Batman soit revenu d'entre les morts, c'est surtout pour Puddin' : personne d'autre que lui n'a le droit de tuer leur jouet préféré. Au moins ça leur donne une raison de revenir sur Gotham City, elle pourra revoir ses copines, cambrioler sa bijouterie favorite et promener ses bébés dans l'Amusement Mile comme au bon vieux temps. Mais s'il s'agit d'un usurpateur là Harley sera vraiment énervée car cela voudrait dire plus de vrai Batman. Et que quelqu'un d'autre trouve les chauve-souris cool !

→ Il y a désormais un an que Clarice Reynolds obtint le titre de Maire de Gotham & le surnom de The White Queen. Depuis son élection elle a sû mettre beaucoup de criminels derrière les barreaux et semble être la personne dont les citoyens ont besoin. Cependant, certains sceptiques ne peuvent s'empêcher de faire le rapprochement avec la politique passée de Harvey Dent, et craignent de voir l'histoire et la corruption se répéter. Que pensez-vous de l'influence de la White Queen et son système ? 
Tout d'abord, Harley n'aime pas du tout le surnom. 'White Queen' ça fait un peu film hollywoodien. Ensuite, le coup de la jeune orpheline survivante qui devient le porte parole de la paix dans le monde et la justice universelle ? Ça fait carrément film hollywoodien. Bouhou, elle a eu une vie difficile ? Puddin' aussi, et lui on l'a jeté en prison ! Mais madame est riche alors on la garde sous le coude... En vérité Harley adorerait pouvoir faire avec elle ce que Mister J. a fait avec Dent mais elle n'est pas sûre d'en être capable. Et puis si madame le Maire ne dérange pas son Puddin', pourquoi se la mettre à dos tout de suite ? Mieux vaut attendre d'avoir vraiment été méchants pour l'avoir dans les pâtes... Et qui sait, si ça se trouve on va découvrir qu'elle n'est pas si blanche que ça la Reine Blanche.

→ Quatre ans sont passés depuis le chaos infernal. Dent, Bane, les mafias, les crimes, la régence militaire... N'importe qui qui tient un peu a sa vie ou ayant un minimum de conscience serait parti depuis déjà bien longtemps. Pourquoi après tout ce temps, restez vous encore à Gotham ? Est-ce que cette ville a encore vraiment quelque chose à vous apporter ? Ne serait-ce pas plus judicieux de partir et d'oublier ?   
Partir et oublier ? Merci bien, Harley l'a déjà fait. Elle a raté la fête une fois, ça suffit. Et en plus elle aime bien Gotham ! Tous ces buildings, ces banques, ces gens qui ne demandent qu'à être explosés ! Ça lui manquait tellement, les autres villes sont funs mais Gotham est inoubliable. Alors oui, à l'époque quand ils avaient appris les projets de Bane et Miranda, la blondinette avait dû forcer Mister J. à partir à coup de matraque et baisers, mais maintenant qu'elle est enfin de retour elle compte bien rattraper le temps perdu. De toute façon elle sait que si l'Enfer doit se déchaîner sur la cité, il y a de grandes chances pour que Mister J. en soit la cause alors pourquoi s'inquiéter ? En plus elle a ses amies ! Elle lui ont tellement manqué même si elles n'aiment pas beaucoup Puddin'. Ô le chaos qu'ils vont causer tous ensemble va vraiment être mémorable.




This is what
I can do

Je suis unique, et je le proclame

Harley Quinn est une gymnaste reconnue. Des années durant elle a participé à des championnats en tout genre, ce qui a fait d'elle une excellente accrobate. Son style de combat est unique, mêlant gym et arts martiaux avec ce petit grain de folie qui la caractérise si bien. De plus, la jeune femme est immunisée contre les poisons ainsi que contre la toxine de Poison Ivy. Ses armes de prédilection sont la batte de baseball, le maillet et le bazooka. De plus elle a une fascination malsaine pour les explosifs et le feu en général, fascination encouragée par Mister J. d'ailleurs. Enfin niveau mode, Harley a longtemps arboré son traditionnel costume d'arlequin noir et rouge. Désormais elle se laisse un peu aller à la fantaisie, alternant ses éternels pompoms contre des tenues plus modernes mais toujours sexy et avec deux couleurs prédominantes. Elle aime se faire belle pour son Puddin' alors elle change souvent au grès de ses envies.
 
SURVOLE-MOI
♤ PSEUDO : Momo
♤ ÂGE : 26 ans
♤ COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? Hum...
♤ FRÉQUENCE DE CONNEXION : 4/7
♤ SUGGESTIONS ?  
♤ CODE : [HAHAHA]
♤ MOT DE LA FIN : PUDDIN' !



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dr Harleen Quinzel ~ Pretty little psycho... [100%]   Mer 8 Mar - 20:03





This is how
I lived

C'est mon passé, mon histoire, mon vécu, mes aventures






Chapter 1 : I was a little girl alone in my little world who dreamed of a little home for me...

Je n'ai jamais détesté quiconque. C'est une règle de vie que mes parents m'ont enseignée dès mon plus jeune âge. Ils ont toujours été si... Condescendants envers tout le monde ! Ils m'ont appris à toujours être parfaite mais sans jamais avoir l'air de me sentir supérieure – même si je l'étais. Première en classe, première en sport, même en gymnastique j'étais première nationale dans la catégorie des moins de 15 ans. C'était si pathétique. On aurait dit qu'ils se nourrissaient de mon succès. Moi ? Je ne faisais qu'obéir. Quand ils voulaient que j'obtienne un A, j'obtenais un A+. Quand ils voulaient que je sois la première de l'école, j'étais la première de l'état. J'avais constamment besoin de leur approbation.

Je suis née il y a trente ans. Je sais je ne fais pas mon âge, je suis tellement souple que tout le monde aimerait savoir jusqu'à quel point je peux me plier. Il paraît que c'est excitant une fille qui peut se contorsionner. Quand j'étais gamine je ne pensais qu'à une chose : gagner. C'était ma priorité parce que c'était aussi celle de mes parents. Être première, la meilleure, la numéro un. Mais parallèlement à leurs projets démesurés à mon sujet, j'avais mes propres ambitions. Je ne voulais qu'une chose : trouver un homme qui m'aimerait autant que je l'aimerais, l'épouser et avoir des enfants avec lui. Le rêve de toutes les petites filles.

Vous savez, quand une grosse tête comme moi commence l'année scolaire, deux choix s'offrent à elle : devenir stupide ou devenir le souffre-douleur de la promo. Je n'ai fait ni l'un ni l'autre. À la place je suis devenue populaire. Ça n'a même pas été difficile : une blonde aux yeux bleus intelligente et sportive ne cherche pas longtemps avant de se faire des amis. Je n'étais peut-être pas la reine de mon école, mais j'étais très appréciée en partie pour mon physique mais surtout parce que je passais mon temps à vouloir aider tout le monde. J'avais la chance d'être brillante, gentille et idéaliste. J'étais dans plusieurs associations qui venaient en aide aux sans-abris, aux femmes battues ou encore aux animaux, mes parents ne pouvaient pas être plus comblés.

Mais ils l'ont été : le jour où j'ai annoncé que je voulais devenir médecin. Ils étaient tellement fiers que je n'ai pas pu m'empêcher de sourire pendant des jours. Ils l'ont dit à tout le monde : la famille, les amis, même aux collègues de travail ! Quand j'ai terminé le lycée – major de ma promo – les gens m'encourageaient tout en me disant que ce n'était pas grave si je changeais d'avis en cours d'étude. Lorsque j'ai obtenu mon diplôme en psychologie – m'ouvrant ainsi la porte de l'école de médecine – mes proches me félicitèrent mais m'assuraient aussi que la psychiatrie était vraiment très difficile. Et quand enfin plusieurs années plus tard j'ai  obtenu ma licence de psychiatre – spécialisée en neuropsychiatrie – tout le monde m'a répété que j'étais brillante mais que je ferais mieux de trouver un petit poste tranquille pour faire mon trou.

D'après eux, mon enfance heureuse était un handicap, j'étais trop jeune, belle et douce pour faire correctement mon travail. Je n'avais jamais eu à me battre pour obtenir quoi que ce soit alors je ne pouvais pas être assez forte pour affronter les démons des autres. Seuls mes parents me poussaient encore à dépasser mes limites et à briser les préjugés. Alors j'ai fait ce que personne n'aurait pu prévoir, pas même eux : je me suis faite engager à l'hôpital carcéral d'Arkham. J'allais leur prouver à tous que j'étais capable d'affronter les pires criminels afin de les remettre sur le droit chemin.


Chapter 2 : I am a new breed of doll, psycho baby doll gone wrong.

Arkham, c'est un peu comme le zoo. Chaque spécimen qui s'y trouve est différent de son voisin même s'il peut arriver que certains se ressemblent sur certains points. Et quand un nouveau fait son entrée, toute l'attention de tout le monde est concentrée sur lui jusqu'à ce qu'il fasse ses preuves. C'est la même chose pour les membres du personnel. Quand j'ai commencé à travailler, on m'a clairement fait comprendre que pour ma propre sécurité il valait mieux porter des vêtements amples, mettre des chaussures plates et surtout ne pas se rapprocher des prisonniers.

Je l'admets, c'était effrayant au début. Gardiens et prisonniers tous confondus me mettaient mal à l'aise, ils étaient comme une meute de loups affamée face à sa nouvelle proie : moi. Comme si à Arkham, les criminels n'étaient pas tous en cellule. Il m'est arrivé de songer à partir, de chercher un autre poste. Mais il y avait mes parents, si fiers, et il y avait cet homme...

Lui.

Lorsque le Joker m'a été assigné, j'ai d'abord cru à une erreur. Sûrement on ne confierait pas un criminel comme lui à une jeune recrue comme moi. Mais j'ai appris par la suite que c'était volontaire, dans l'espoir de le voir se confier plus facilement à une jeune femme plutôt qu'à un vieux bonhomme. Bien sûr j'étais consciente de ses crimes, je savais pourquoi il était là et grâce à qui. Personnellement, je ne m'intéresse pas à ce Batman, il n'a aucune légitimité. S'il voulait vraiment nettoyer la ville, il n'avait qu'à devenir policier, tous ne sont pas forcément corrompus et au moins il y aurait des limites à ce qu'il a le droit de faire. Je n'approuve pas ses méthodes violentes, aussi efficaces soient-elles.

Et cette opinion s'est renforcée au contact de Jack Napier. Il n'aime pas ce nom, mais je refuse d'employer le patronyme qu'il s'est choisi. L'appeler 'Joker' reviendrait à reconnaître le criminel qu'il est et l'empêcherait de revenir à la personne qu'il était auparavant. Alors nous avons fait un compromis. Mister J. a fait beaucoup de progrès au fil de nos séances. Il était réticent au début bien sûr, qui aurait envie de raconter les détails sordides et les maltraitances subies à une parfaite inconnue ? Mais il a fini par s'ouvrir à moi comme je me suis ouverte à lui. Nos rendez-vous ont fini par être ce qui me faisait tenir. Il était si gentil, amusant... Bien loin de l'affreuse image que les médias ont donnée de lui. En réalité, Mister J. est loin d'être fou, il est juste trop brillant et à trop souffert. La combinaison des deux a fait de lui un criminel.

C'était injuste. Je souffrais pour lui, à chaque fois qu'il me racontait un nouveau souvenir traumatisant je devais retenir de plus en plus mes larmes, cacher les sursauts dans ma voix et les demi-cercles que mes ongles laissaient sur ma paume a force de serrer le poing. Même à Arkham il était malmené, condamné à l'isolement. Et malgré tout ce qu'il avait subi, il restait un gentleman avec moi. Toujours poli, toujours charmant. Un jour il m'a fait remarquer que je n'avais pas à me déguiser pour nos rencontres, que la dernière chose qu'il voulait c'était me faire du mal. Il avait dit cela avec tant de sincérité que je n'avais pas pu m'empêcher de lui sourire timidement avant d'acquiescer.

Et puis un jour il était parti. Bien sûr, j'étais heureuse de le savoir libre : Arkham n'était pas un endroit pour un homme aussi gentil que lui. Mais je ne pouvais m'empêcher de me sentir abandonnée. Je n'avais désormais plus mon Mister J. avec qui parler, j'étais seule. J'aurais dû me douter que quelqu'un qui me comprenait si bien ne m'oublierait pas. La première lettre est arrivée peu après la mort de ma mère. La seconde alors que j'avais presque été frappée par l'un de mes patients. La suivante quand j'ai coupé les ponts avec mon père. Et ainsi de suite, toutes signées 'Mister J.' et petit à petit toutes accompagnées d'un présent. Une rose, un pendentif, un bouquet...

Je continuais de suivre ses crimes dans le journal ou à la télévision, mais pour moi il n'était pas le criminel sans cœur qui était décrit par les journalistes. Il avait été enfermé contre son gré dans un établissement où il n'avait fréquenté que des fous et des monstres, ça laisse des marques. J'étais la seule à lui apporter un peu de réconfort, à le comprendre et à l'apprécier sincèrement. Alors quand il a été renvoyé dans sa cellule après avoir été passé à tabac, quelque chose en moi s'est brisé. Oui il avait peut-être repris ses activités criminelles, mais méritait-il d'être blessé de la sorte par des policiers, supposés protéger tous les citoyens de Gotham quels qu'ils soient ?

D'abord Batman qui se prend pour une chauve-souris justicière et maintenant les brutes de la police... Si tout le monde avait décidé de se faire justice soi-même et n'importe comment, alors moi aussi j'allais le faire ! Mister J. pourrait m'apprendre, et peut-être que cette fois on s'enfuirait ensemble. Mais d'abord il devait guérir. Je justifiais les heures que je passais à son chevet en disant que nous avions repris nos séances, ce qui n'était pas totalement faux. Nous avons continué de nous rapprocher, si près que je peux dessiner les détails de sa balafre de mémoire. Nous avons fait des projets ensemble, il m'a même promis de m'offrir des bébés quand il sortirait d'Arkham.

Alors la semaine suivante nous sommes sortis. J'avais un peu de sang dans les cheveux, ça me donnait un côté rock plus marrant. Par contre je me serais bien passer des morceaux de cervelle sur mes nouvelles chaussures. Et j'ai cassé mes lunettes. Mais peu m'importait puisque Mister J. et moi étions libres ! Les morts que je laissais derrière moi m'avaient procuré un sentiment de puissance et d'excitation. Je savais, scientifiquement parlant, que cela avait un rapport avec l'adrénaline dans mon corps mais honnêtement, je reste persuadée que la présence de mon clown préféré à mes côtés était une explication plus savoureuse.


Chapter 3 : Over the bend, entirely bonkers, you like me best when I'm off my rocker !

Ce qui est amusant, c'est que la plupart des hommes se serait damnée pour se retrouver la tête entre mes cuisses. Même en sachant que ce serait la dernière chose qu'ils feraient avant de mourir. Sentir leur nuque se briser me fait glousser à chaque fois. Si mon père savait ça, il ne serait pas très fier de sa petite princesse ! Mais Puddin' lui, oh Puddin' il aimait ça. Il a toujours aimé que je sois un peu vilaine. Et moi j'aimais Puddin'.

Au début il a dû se montrer dur évidement, il voulait que j'apprenne le plus vite possible pour ne pas me perdre. Il m'a offert mes bébés – deux hyènes absolument adorables – baptisées Bud et Lou. Il m'a aussi trouvé un surnom : Harley Quinn. À croire que mes parents avaient déjà entendu cette blague ! J'ai aussi eu un costume pour mon anniversaire, une combinaison rouge et noire d'arlequin et tout la panoplie qui va avec. Bien sûr maintenant je ne le mets plus, il fait trop chaud et il est démodé. Et puis on a pillé et ravagé la ville en amoureux. C'était le bon temps. On avait même un parc rien qu'à nous, avec les machines à barbe-à-papa et des bazookas.

Je me suis faite de bonnes copines avec le temps. Green – enfin, Pamela – et moi nous sommes rencontrées en pleine séance de shopping. J'avais entendu parler de ce gros diamant supposé être impossible à voler tant la sécurité était importante autour de lui, et bien sûr il fallait que je leur montre leur erreur pour qu'ils s'améliorent. En plus je cherchais justement un cadeau pour notre anniversaire à Mister J. et moi. Et là, en plein cambriolage sur qui je tombe ? Littéralement sur Pam. Boum ! C'était le destin... Sélina est moins cool, en plus je suis allergique aux chats, mais elle a un chouette style vestimentaire. Quoi qu'un peu trop noir pour moi.

Et puis il y a mes amis d'Arkham aussi. J'y suis régulièrement retournée au fil de mes arrestations, comme ça je pouvais les voir et organiser des après-midi bingo ou chorale avant de retrouver mon Puddin' s'il n'était pas trop fâché de mon absence.

C'était vraiment une vie parfaite, jusqu'à ce que cette brute de Bane débarque. Avec ses explosifs et sa voix de Dark Vador. On avait eu vent de ses projets avec Mister J. alors nous avons décidé de quitter la ville tant que c'était encore possible. J'ai dû convaincre mon clown que nos projets étaient plus importants que de brûler avec la ville. De toute façon, le balourd et sa poupée allaient se planter, comme tous ceux avant eux – nous y compris. Mais vraiment, moi aussi j'aurais voulu faire exploser Gotham ! Et j'étais là en premier, quel malpoli ce Bane.

Après ça, c'était comme si on était en lune de miel. Puddin' nous emmenait là où le vent et l'argent nous emportait. C'était parfait. La nouvelle de la mort de Batsy a été un choc. Décidément ce Bane n'avait aucun savoir vivre, il nous avait non seulement pris notre ville mais il aussi également provoqué la mort de notre jouet préféré. Je n'avais jamais Mister J. dans cet état. Alors forcément quand la rumeur a commencé à se répandre que Batsy était de retour, nous avons programmé le notre également. Mais il fallait faire attention, jouer finement sinon la punchline serait raté et la blague tomberait à l'eau. Alors nous avons prévu.

Et puis finalement je suis rentrée à Gotham. Seule. Enfin, j'ai la bande de clown avec moi bien entendu, mais Puddin' me manque. Il me manque tellement qu'il n'est pas difficile pour moi de jouer la veuve éplorée. Comme ça, quand il sera de retour, ça sera la surprise du siècle ! Batsy ne va pas en revenir cette fois. Pas que je souhaite sa disparition. Non, vu l'état de mon Mister J. la dernière fois que la chauve-souris géante est morte, je préfère qu'il reste en vie. Je l'aime bien en fin de compte, il joue toujours avec nous quand on lui demande. De tout façon, je ne déteste personne. Je n'ai jamais détesté quiconque. Au contraire, j'aime profondément, de tout mon être et de toute mon âme ou du moins ce qu'il en reste. J'aime mon Puddin' et comparé à lui, tout le reste, tous les autres n'ont aucune importance...



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Jonathan Mills
MIRROR

♤ Messages :
136
♤ Date d'inscription :
26/02/2017
♤ Avatar :
Ben Affleck

♤ Âge :
38 ans
♤ Statut :
Veuf
♤ Localisation :
Gotham by Night


MessageSujet: Re: Dr Harleen Quinzel ~ Pretty little psycho... [100%]   Mer 8 Mar - 20:05
Bienvenue ici Harley !

_________________


"Only in Death."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org/

avatar

Sélina Kyle
CATWOMAN

♤ Messages :
118
♤ Date d'inscription :
04/10/2013
♤ Avatar :
Anne Hathaway

♤ Âge :
33 ans
♤ Statut :
Meow
♤ Localisation :
Dans l'East-End



MessageSujet: Re: Dr Harleen Quinzel ~ Pretty little psycho... [100%]   Mer 8 Mar - 21:22

Hola amigo !


♤ BIENVENUE SUR ARKHAM SHOWDOWN



Salut toi, bienvenue sur AS ! Nous avons hâte de te compter parmi nos rangs de justiciers masqués, et espérons que tu t'y plaira beaucoup ! A partir de maintenant, tu disposes de deux semaines pour terminer ta fiche de présentation ! Dans le cas échéant, ta fiche sera malheureusement refusée et ton compte supprimé ! Mais point de panique, jeune chauve-souris ! Il te sera tout à fait possible de demander un délais si le besoin est ! En attendant si ce n'est pas déjà fait, nous t'invitons à lire attentivement le règlement afin de prendre connaissance de nos règles ainsi que pour trouver le code qui permettra la validation de ta fiche. Tu peux aussi jeter un coup d'oeil aux annexes et à la chronologie pour en savoir un peu plus sur notre univers et intégrer ton personnage ! Un doute sur la célébrité que tu veux jouer ? Va vérifier le bottin ! Tu veux jouer un super-héro mais tu ne sais pas si il est accepté ou pris ? C'est par ! Quelque chose te tracasse ? N'hésite pas à contacter un membre du Staff par MP, ou bien à poster ici !Sur ce, nous te souhaitons une nouvelle fois la bienvenue dans notre aventure virtuelle, en espérant qu'elle soit longue et pleine de surprises ! A très vite !

♤ Accueil du voisinage


MA TARÉEEEEEEEEEEEEEEE
Je suis vraiment contente de te voir arriver. J'ai lu toute ta fiche en entier et tu m'as beaucoup fait rire avec tes réponses aux questions. LES GOTHAM SIRENS REUNIES :omg:
Cependant, comme c'est son oeuvre, je laisse à ton Mr J le soin de valider ta fichette. :cat3:



_________________

And at least we tried to leave.
Every carpet, every floor, everywhere I look, I fall. Climbing up the walls I'm climbing up the walls. What goes on behind these doors, I'll keep mine and you'll keep yours. We all have our secrets × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Vicki Vale
GOTHAM GAZETTE

♤ Messages :
38
♤ Date d'inscription :
18/02/2017
♤ Avatar :
Jessica Alba

♤ Âge :
35 ans


We were like moths drawn to the flame and burned




MessageSujet: Re: Dr Harleen Quinzel ~ Pretty little psycho... [100%]   Mer 8 Mar - 22:19
BIENVENUE !!!!!!!!!!

_________________

    we were like moths drawn to the flame and burned « Comme une étoile amarante, omme un papillon de nuit, je vole au dessus des ombres. Des fantômes tristes et gris, s'il faut se noyer, se fondre, dans le silence et l'oubli, pour le bonheur d'une seconde, je préfère payer le prix. Comme un papillon de nuit »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Barbara Gordon
BATGIRL

♤ Messages :
53
♤ Date d'inscription :
18/02/2017
♤ Avatar :
Ellen Page

♤ Âge :
25 ans


Il y a des moments qui peuvent changer notre vie si on est prêt à les saisir.




MessageSujet: Re: Dr Harleen Quinzel ~ Pretty little psycho... [100%]   Mer 8 Mar - 22:20
Momooooooo ^^

Bienvenue sur le fofo avec ta folledingue xd

_________________



« The Batman Relief»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Napier
THE JOKER

♤ Messages :
338
♤ Date d'inscription :
03/10/2013
♤ Âge :
38 ans
♤ Statut :
Recherché plus mort que vif
♤ Localisation :
Dans l'ombre







MessageSujet: Re: Dr Harleen Quinzel ~ Pretty little psycho... [100%]   Jeu 9 Mar - 1:45

Bravo, tu es validé !



Oops, il semblerait que  tu aies passé le test avec succès ! Mon pauvre petit. Au moins, nous t’aurons averti ! Te voilà donc apparemment fin prêt à affronter le chaos qu’est Gotham !  :mwaha:  Sauveras-tu le monde ou le transformeras-tu en terrain de feux d’artifices ? Seules tes futures actions nous le dirons… En attendant, afin de te fondre dans les quartiers de la ville sans qu’on s’approprie ton identité, n’oublie pas d’aller recenser ton avatar ici et ton métier par !  Attends, c'est pas fini ! Comme faire des méfaits tout seul (ou sauver le monde, pour les plus fous) ce n’est pas drôle, tu peux aller te faire des copains ici mais aussi demander un toit par là ! Enfin, afin de fêter ton entrée dans la bande avec tout le monde et devenir fou à ton tour, nous te conseillons de faire un tour sur la  Batbox ou bien dans le  Flood & Jeux ! A bientôt sur Arkham Showdown!  

C'EST PARFAIT. T'ES PARFAITE. Viens jouer avec moi !    
J'aime beaucoup ton interprétation de la plus badass des blondasses. Je te réserve un rp ma mignonne et je te valide de ce pas !
:puddin:
 







_________________

DEATH IS ALWAYS THE WINNER  
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dr Harleen Quinzel ~ Pretty little psycho... [100%]   Jeu 9 Mar - 11:32
Merci à tous pour votre accueil et encore désolée pour le retard!

Puddin'! OF COURSE que je viens jouer avec toi, qui on va tuer?

*Va préparer son bazooka*
Revenir en haut Aller en bas
 

Dr Harleen Quinzel ~ Pretty little psycho... [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est de ta peur dont j'ai peur [Harleen Quinzel/Jonathan Crane]
» Pourquoi un corbeau ressemble t-il à un bureau ? [le Chapelier Fou/Harleen Quinzel]
» Harleen Quinzel + i'm not just on of your many toy
» Pretty Little Liars [Drame]
» 04. Pretty little liars.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arkham Showdown ::  :: Casiers Judiciaires :: L'Accusé est Coupable-