:anna: De nombreux PVs sont attendus avec impatience ! :anna:
Bienvenue sur Arkham Showdown, jeune chauve-souris !
Introduction de l'Intrigue n°1: ici !
N'oubliez pas de voter pour nous sur les Top-sites pour ramener des copains !

Partagez | 
 

 Way down, we go ▬ Jonhattan & Sélina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Way down, we go ▬ Jonhattan & Sélina   Sam 4 Mar - 14:48
[HJ comme avec Barbara je n’ai pas vraiment suivi le plan initial, dis-moi si c’est quand même ok pour toi ou si tu veux que j’édite. S’il y a des choses qui n’auraient pas fait les gros titres à Gotham mais comme il me semble qu’on avait convenu que je « savais » pour ta sœur, j’ai essayé de faire en sorte de partir sur sa piste de la manière la plus cohérente possible, tu me diras ^^]


La boîte est pleine à craquer. Ambiance tamisée, glauque, d’un bleu nuit aux néons roses et blancs. Cliché inepte, symbole d’une ville toujours rongée par le même cancer. Le whisky n’est pas bon ; il est âcre. Comme la parodie de charme que l’on vend dans ce genre d’endroit. Les filles se trémoussent, certaines guident des hommes en costume jusque dans les alcôves, où des rideaux épais sont tirés et ne masquent ni la musique, ni le bruit des gémissements forcés. L’endroit pue le stupre, le mauvais sexe et la lie. La lie de l’Humanité, le désespoir. Ca empeste tellement que je me sens suffoquer. Je sens la main de Shandra passer sur mon avant-bras. Je frissonne. Elle me dit que je suis grognon, mais je n’écoute pas. Je chasse le fantôme d’une nouvelle gorgée de scotch. Je ne suis pas venu pour rien, ici. Mirror a une nouvelle cible. J’ai dû creuser pour obtenir un semblant de résultat. Ou plutôt, de début de piste. L’histoire s’est rappelée à moi avec la force de l’évidence, alors que j’écoutais d’une oreille discrète une émission sur les pires crimes ayant eu lieu à Gotham ces dernières années. Un mot avait suffi ; « couvent ». Mon instinct m’avait poussé à passer les deux jours suivants à faire des recherches. Et à créer des liens entre Sister Zero, la tueuse psychotique, et la fille qui avait été enlevée par Black Mask. Ancienne bonne sœur. Elle avait survécu par miracle aux sévices horribles subis par son compagnon, et la folie l’avait ensuite poussée à commettre ses propres atrocités. Une mission pour Mirror, qui en plus de soulager les maux de la femme brisée, allait même exécuter une mission d’intérêt public. On soigne ce qu’il reste de sa conscience comme on peut.


Avoir fait le lien, la connexion, et recoupé tout ce qu’on savait de Simon Burton, de Magdalene Kyle et de Black Mask ne suffisait pas. Il fallait encore la retrouver. Si possible avant qu’elle ne tue d’autres gens. Je n’avais rien trouvé de son côté à elle. Aucune info d’aucune sorte. Black Mask était à Arkham et je ne pouvais pas prendre le risque de m’y infiltrer. Je retrouvais un nom dans le fichier ; Angus McFayden, l’avocat du criminel. Lui avait recoupé beaucoup d’informations, et avait eu accès à tous les détails de l’enquête. Le Juge Creary aussi, mais il était sous protection policière. Surveiller McFayden m’avait pris trois jours de plus, le temps de me faire une assez bonne idée de son planning. J’étais ici, embusqué, alors que l’homme de loi s’était enfermé dans une des alcôves avec une jeunette aux cheveux roses. Je ne pouvais pas le toper, pas maintenant. Alors je buvais. J’avais poliment refusé les avances de deux des filles. Continuant de boire, de boire encore. La fille finit par repartir. Je saute sur l’occasion. Je sens le poids de mon pistolet avec son silencieux, sous ma veste. Je m’avance dans la petite pièce où l’homme fume un cigare, débraillé. On sera plus tranquilles ici que dehors ; il sursaute en me voyant et lâche une exclamation ; « qu’est ce que ? ».


J’entrouvre ma veste. Il voit la crosse du flingue. Il se tait. Je m’asseois sur le tabouret, sur le côté de la table.



| Vous allez répondre à mes questions, maître. Je n’en aurais pas pour longtemps. L’affaire Magdalene Kyle, ça vous rappelle quelque chose ? |


je jette sur la table une enveloppe avec des photos que j’ai retrouvées, que j’ai pu imprimer. A ce moment-là, quelqu’un toque sur le côté de la paroi ; probablement la fille qui revient, ou une autre qui fait le service. Je passe un doigt sur ma bouche à l’avocat pour qu’il se taise, alors qu’une nouvelle silhouette entre dans l’alcôve en tirant légèrement le rideau.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sélina Kyle
CATWOMAN

♤ Messages :
118
♤ Date d'inscription :
04/10/2013
♤ Avatar :
Anne Hathaway

♤ Âge :
33 ans
♤ Statut :
Meow
♤ Localisation :
Dans l'East-End



MessageSujet: Re: Way down, we go ▬ Jonhattan & Sélina   Mar 7 Mar - 18:39
Angus McFayden. C’était le dernier nom de sa liste, sa dernière trouvaille et sa nouvelle recherche. L’ultime piste qu’elle avait à présent pour remonter jusqu’à Maggie. Ce nom n’appartenait à nul autre que l’avocat de Black Mask lui-même. La pourriture qui avait séquestré sa sœur et lui avait fait subir les pires tortures de la terre. Bien heureusement, Sélina l’avait fait enfermé. Mais pour Maggie, il était trop tard et les séquelles étaient bien trop grandes. Durant le jugement du criminel, il fut dur de départager le vrai du faux. Après tout, les deux sœurs Kyle étaient elles aussi considérées comme hors la loi. Heureusement, elle avait pu encore une fois compter sur les grâce et la reconnaissance de Gordon. Il avait beau avoir perdu son procès depuis longtemps, il n’en demeurait pas moins l’un des hommes les plus informés sur le cas de sa sœur. Il avait avec lui toutes les informations de l’enquête qu’on avait bien voulu lui donner, toutes celle qu’il avait réussi à dénicher de lui-même, et tout ce qui pourrait potentiellement aider Sélina à retrouver la piste de sa sœur. Bien entendu, elle aurait pu rester là sans rien faire et attendre qu’elle lui tombe dessus pour la tuer. Encore une fois. Mais la chatte voulait avoir un tour d’avance sur sa cadette, et la retrouver avant que ce soit le contraire.

Le brouahaha incessant des rires gras et alcoolisés des gens se mêlaient avec les odeurs de cigarettes et de sexe qui embaumaient déjà la pièce. Assise à une table dans un coin du bar, elle observait subtilement les gens qui la dégoutaient tous les uns plus que les autres. Elle était là, avachie avec son cocktail dans son leggin de faux-cuir, à repousser les avances des fêtards du coin en gardant un œil sur sa cible. Il était là, l’avocat. Prenant sa bière et se laissant séduire par une belle fille ou deux. Si bien, qu’il finit même par se laisser trainer dans une alcôve où les rideaux furent tirés immédiatement. Plus que quelques minutes de patience. Enfin, la demoiselle aux cheveux roses sort du nid et sa cible se retrouve seule. Sélina se lève silencieusement et commence à avancer vers l’homme qu’elle convoite jusqu’à ce que soudainement un élément perturbateur vint mettre en péril son plan. Un autre homme, qui jusque là était resté vissé au comptoir s’était finalement levé pour la devancer et rentrer dans l’alcolve où il ferma les rideaux. Surprise pendant quelques secondes, elle se revira vite de bord et attrapa au vol le premier plateau de verres qui passa devant elle. D’une allure féline, elle se dirigea sans hésitation vers les deux hommes et toqua une première fois, avant de tirer les rideaux sans aucune autre forme de procès.

« Oh excusez-moi messieurs, je ne voulais pas perturber les retrouvailles de deux amants…» feignea-t-elle de croire. Devant le visage surpris des deux interrompus, Sélina exmina la scène qu’elle trouvait bien louche. Pas que l’avocat ne pouvait pas faire ce qu’il voulait avec qui il voulait, mais l’intrus avait bien pris soin d’attendre la sortie de la femme émechée avant de venir refermer le rideau. Et vu les vêtements lourds qu'il portait, il était loin d'être là pour la séduction. Tout comme l'avocat qui semblait se demander de plus en plus ce qu'il se passait. Ses yeux se glissent légèrement vers le bas, et elle remarque un dossier étalé sur la table, jonchées de photos de sa sœur et de la scène de crime. Un frisson fit tressaillir son échine. Le plateau toujours dans sa main gauche, elle prit immédiatement l’une des photos avec la droite. « Quelle jolie demoiselle ! Une amie à vous, peut-être ? » Elle qui était là simplement pour retracer un homme, voilà qu’un deuxième croisait sa route. Et en plus, il avait l’air de connaître sa chère et tendre petite sœur, lui aussi. Cela leur faisait un point commun à tous les trois.

_________________

And at least we tried to leave.
Every carpet, every floor, everywhere I look, I fall. Climbing up the walls I'm climbing up the walls. What goes on behind these doors, I'll keep mine and you'll keep yours. We all have our secrets × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Way down, we go ▬ Jonhattan & Sélina   Mer 8 Mar - 20:53
L’homme pue la peur. Il a raison de craindre ce qu’il peut se passer, car je suis la Mort. Si je ne suis pas venu spécifiquement pour lui ce soir, enfin, pas dans ma mission première, cela ne veut pas dire pour autant que je négligerais des indices semés derrière moi. L’homme va devoir obtempérer, aussi rapidement que possible et sans me laisser le moindre doute sur sa discrétion. Sinon je n’aurais aucun scrupule à le faire taire à tout jamais. Je suis armé et le boucan à l’intérieur de la boîte est tel que le piaulement très discret d’une arme à silencieux passerait aisément inaperçu, je n’avais aucun doute là-dessus. Là où j’en avais un peu plus, c’était à propos de notre tête-à-tête. Aussitôt commencé aussitôt interrompu. Et voilà qu’une jeune femme brune entre dans l’alcôve, s’excusant, expliquant qu’elle n’avait jamais voulu interrompre deux « amants ». Je suis à cent pour cent hétérosexuel, je n’ai jamais eu le moindre doute là-dessus, et je n’ai rien contre ceux qui ne le sont pas. L’allusion glisse sur moi comme les manœuvres qui égratignent à chaque coup l’identité que je me forge pour l’accomplissement d’une mission bien précise.


Je suis surpris en plein interrogatoire.


Des photos sont étalées sur la table basse. Je devais entrer dans mon personnage maintenant, et composer au fur et à mesure. Etre un ancien des opérations spéciales m’a appris de nombreuses compétences, mais aucune qui n’était aujourd’hui aussi naturelle que le mensonge et la dissimulation. Et voilà que la jeune femme se saisit d’une photo et persévère dans son interruption. Je prends mon mal en patience, mais ne montre aucun signe de gêne, d’hésitation, ni même d’emportement.



| Oh, pas vraiment. On est là pour le boulot et on recherche une disparue. |


Le ton de ma voix laissait entendre que la recherche était parfaitement légitime. Et pour cause, je savais d’expérience que beaucoup de flics ou d’agents spéciaux pouvaient bosser n’importe où n’importe quand. Même sans les connaître personnellement, je me doutais bien que le GCPD avait son lot d’ivrognes, de pervers et de paumés. Ce genre de rôle-là me va à la perfection. Un billet se matérialise dans ma main et je le tends dans la direction de la jeune femme, visiblement éméchée.


| Par contre on a toujours mieux bossé en faisant des pauses. Tu nous montres ce que tu sais faire ? |
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sélina Kyle
CATWOMAN

♤ Messages :
118
♤ Date d'inscription :
04/10/2013
♤ Avatar :
Anne Hathaway

♤ Âge :
33 ans
♤ Statut :
Meow
♤ Localisation :
Dans l'East-End



MessageSujet: Re: Way down, we go ▬ Jonhattan & Sélina   Mar 25 Avr - 1:44
Elle voulait simplement retrouver Maggie. Avoir un coup d’avance sur elle, l’empêcher de tuer d’autres gens ou de la tuer elle. Bien que complètement folle, elle n’en perdait pas moins une ruse immense. Et elle lui manquait terriblement également. Sélina avait réussi à retrouver l’avocat mais avait fait la rencontre d’un autre individu qui semblait lui aussi s’intéresser à l’ancienne nonne. Le chat se méfiait. On n’était jamais vraiment sûr des intentions de quelqu’un à Gotham, qui le plus souvent s’avéraient être négatives. Un boulot de recherche, hein ? Ben voyons.

« Oh ! Et depuis quand a-t-elle disparue ? Que lui est-il arrivé ? » Feinter l’innocence, voir même un peu trop. Il ne semblait pas vouloir lui répondre et elle en délaissa totalement l’avocat au regard perdu pour percer à jour ce pseudo flic qui venait mettre le nez dans ses affaires. Il était hors de question qu’une autre personne qu’elle ne retrouve sa sœur qui avait bien trop d’ennemis dans la ville. Et comme si il se payait complètement de sa tête, il sorti un billet de sa manche pour le tendre vers Sélina, les sourcils arqués de surprise. Il la prenait pour une pute ? Vraiment, avec un plateau à la main ? Décidément les hommes n’en étaient que plus décevant. Plongeant son regard dans le sien avec un air malicieux, elle avança sa tête. « Bien sûr mon chou… » Elle attrapa délicatement le précieux morceau de papier vert du bout de ses lèvres, et attrapa sans crier garde un des verres du plateau pour en jeter le contenu sur celui qui l’avait insultée à ce qu’elle fut autrefois. « La différence entre une pute et une serveuse, c’est que la première te chauffe mais la dernière te refroidi. T’avises pas trop de confondre les deux si tu veux pas faire une hydrocution. » cracha-t-elle. « Ah, et je vais garder le pourboire. Merci de ta générosité. » Elle rangea le billet dans son soutien-gorge.  « Maintenant, dis-moi ce que tu veux de cette fille sur la photo, où jte fais dégager. » A peine eut-elle le temps de finir sa phrase que l’avocat derrière elle profita de la confrontation pour filer en la bousculant.

Bravo Sélina, bravo. Déconcentrée si facilement par un troubleur de fait. Maintenant, elle allait devoir lui courir après. « Ben voilà, tu fais fuir ton amant avec tes conneries ! » railla-t-elle avec un sarcasme qui dissimulait trop peu sa colère. Sans prêter attention plus longtemps au perturbateur, elle sorti du rideau et s’élança à la poursuite de sa cible craintive. Levant la tête par-dessus les épaules des gens alcoolisés qui semblaient avoir les chaussures clouées au sol, elle les poussait avec peu de douceur pour se frayer un chemin parmi-eux et ne pas perdre de vue l’avocat qui se hâtait à la sortie. Elle finit par atteindre les portes mais malheureusement pour elle, elle ne vit pas de quel côté il avait fui.

A bout de souffle, l’avocat s’arrêta face à un cul-de-sac. Courbé, les bras posés sur ses genoux fléchis, il tentait tant bien que mal de reprendre son souffle. Derrière lui, un bruit sec frappe le sol comme si quelque chose avait chuté du toit et une ombre s’étire sur la sienne sur le mur d’en-face. Une ombre fine, élégante, et familière de quelques minutes. La jeune femme, toujours en tenue de serveuse, a l’air bien énervée. Sans lui laisser le temps de réagir, elle lui donne un coup de pied aux fesses et agrippe son col avant qu’il ne bascule pour le plaquer ventre contre mur. Le costume n’y changeait pas grand-chose, le visage de Sélina et son identité secrète étaient connus de beaucoup de gens. Heureusement, elle pourrait compter sur la gentillesse de Gordon pour adoucir son cas. « J’avais pas commencé à poser mes questions. Est-ce que tu sais où la méchante nonne se trouve ? » Elle allait le faire parler.



_________________

And at least we tried to leave.
Every carpet, every floor, everywhere I look, I fall. Climbing up the walls I'm climbing up the walls. What goes on behind these doors, I'll keep mine and you'll keep yours. We all have our secrets × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Way down, we go ▬ Jonhattan & Sélina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux routes qui se croisent [PV : Jonhattan] [Terminé!]
» Célina Ritana
» Quand on vous dérange en pleine lecture. [Heaven]
» Mélina vs Velvet Sky vs McCool vs Maryse vs Mickie James
» Kaysa's Links

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arkham Showdown ::  :: La Tombée du Rideau :: Archives RP-