:anna: De nombreux PVs sont attendus avec impatience ! :anna:
Bienvenue sur Arkham Showdown, jeune chauve-souris !
Introduction de l'Intrigue n°1: ici !
N'oubliez pas de voter pour nous sur les Top-sites pour ramener des copains !

Partagez | 
 

 [Flashback] Circus Cat ♠ Sélina Kyle&Jack Napier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Sélina Kyle
CATWOMAN

♤ Messages :
118
♤ Date d'inscription :
04/10/2013
♤ Avatar :
Anne Hathaway

♤ Âge :
33 ans
♤ Statut :
Meow
♤ Localisation :
Dans l'East-End



MessageSujet: [Flashback] Circus Cat ♠ Sélina Kyle&Jack Napier   Mar 28 Fév - 2:34



CIRCUS CAT
SÉLINA KYLE & JACK NAPIER
.
.
Oh, come, take my hand
And run though playland
So high, too high at the carnival.

Gotham avait toujours été la plus pourrie des pommes. Celle dont l’apparence semblait attrayante vue de loin mais qui lorsqu’on s’en approchait commençait à nous révéler ses couleurs fades et dégoutantes. La pomme pourrie du panier, au sein de laquelle grouillaient mille et un vers qui se proliféraient plus vite que la peste elle-même. La pomme qu’on jetait par la fenêtre et qui serait destinée à nourrir les rats, qui deviendraient pourris à leur tour. Mais aujourd’hui plus que jamais la pomme avait pourri son pommier jusqu’aux racines. Quelque chose se tramait et peu avaient la chance ou le malheur d’être au courant. Quelque chose de grave, quelque chose de grondant, quelque chose qui signait l’arrêt de mort de tous les citoyens.

Le claquement régulier du métal contre l’asphalte brisa le silence nocturne des ruelles. Un rythme assuré, déterminé, qui cessa abruptement pour s’élever sur les toits déserts de l’Otisburg. Un regard jeté en contrebas, la silhouette seulement démarquée des ténèbres grâce à la faible réflexion de la lune qui reluisait sur le contour de ses courbes. Elle descendit ses lunettes sur ses yeux, et s’élança avec agilité dans sa course. Sautant d’un toit à l’autre, d’un balcon à une corniche, sans effectuer le moindre des bruits. La voleuse n’avait jamais été grande rêveuse. Elle savait depuis bien longtemps qu’il n’y avait plus aucun espoir de reddition possible pour la ville et c’était bien pour cela qu’elle avait décidé de la quitter en s’alliant une dernière fois aux plus vicieux. Avoir le tablerase et se barrer. C’était tout ce qui comptait. Malheureusement, elle apprit bien vite que voler les empreintes de Bruce Wayne lui enfonça non seulement un peu plus les mains dans la crasse, mais aussi qu’elle avait obtenu son ticket d’avant-première pour la levée du rideau du chaos. Un nouveau criminel du nom de Bane était sorti de l’ombre avec de bien sinistres projets qui ne présageaient rien de bon. En travaillant pour Dagget, elle avait appris qu’elle avait en réalité travaillé pour lui et bien que rien n’avait encore été fait avec les empreintes volées, son sixième s’était mis en alerte et elle ne comptait pas attendre de voir le visage du nouveau bourreau de la ville. Holly elle, n’était pas du même avis. Bien trop jeune pour comprendre, bien trop idiote pour réaliser. Sélina ne put qu’accepter son choix mais ne l’appuierai pas. Elle allait trouver le tablerase, et quitter cette putain de ville.

Soudain, la pénombre s’illumina légèrement. Du rouge, du bleu, des néons multicolores qu’on entendait grésiller depuis des kilomètres comme des bourdons à l’agonie qui se mêlaient à une symphonie festive de carnaval d’époque pour ne former qu’une mélancolie sordide. L’amusement Mile. Aussi effrayant que ce qu’on raconte de lui. Depuis son perchoir, elle voyait les silhouettes minuscules des rigolos au visage peint sillonner le territoire pour assurer la sécurité du propriétaire des lieux… Ses lèvres rouges s’étirèrent sur son visage et bientôt, la silhouette féline sauta directement dans le vide.

Elle atterrit droit sur un échafaudage qui lui permit de descendre aisément tout le batiment. Jouant avec les ombres de la nuit qui se fondaient avec sa combinaison, elle parvint à atteindre l’une des façades du parc maudit et se hissa à l’intérieur de celui-ci. La vue infrarouge l’avertit rapidement de la ronde d’un des hommes qui s’approchait un peu trop dangereusement d’elle. Cachée derrière une vieille pile de caisses de bois, elle se faufila derrière lui pour lui enserrer la nuque de ses bras et le fit perdre connaissance lorsque son crâne frappa la terre battue. Elle tira le corps pour le cacher derrière les marchandises, et profita de la voie libre pour se faufiler dans une brèche étroite et pénétrer enfin dans le bâtiment. Elle traversa un immense tunnel asséché, où les barques en forme de cygne rongées par l’âge avaient échoué contre les bords du sillon et au milieu des décombres. Cette attraction qui autrefois devait ravir les amants les plus enivrés d’amour reflétait désormais toute la désolation et les ravages que provoquaient ce sentiment.

Ses talons frappèrent le sol avec écho lorsqu’elle se laissa tomber du plafond de la salle dans laquelle son chemin l’avait menée. Elle releva ses lunettes sur le dessus de sa tête et fit virevolter ses cheveux d’un léger mouvement de tête. Un sourire taquin se dessina sur ses lèvres tandis que ses yeux scrutaient avec amusement le lieu qui n’était non seulement pas lugubre à cause de la tombée en ruine du bâtiment, mais surtout à cause des décors de fête foraine décrépits qui ornementaient les murs et qui signaient définitivement la présence des deux clowns.

« Harley ! » Sa démarche assurée la mena tout droit au centre de la grande salle tandis que ses yeux cherchaient d’où pourrait bien sortir son amie psychotique. Il y avait une panoplie de cachette à tous les niveaux, comme si elle pouvait sortir autant du balcon que de la bouche d’aération grillagée qui sillonnait le vieux carrelage brisé. Si la femme chat n’avait jamais mis les pattes dans ce cirque auparavant, elle n’en avait cependant absolument aucune crainte malgré les rumeurs des folies atroces qui s'y passaient. Sa discrétion du début s’était complètement évanouie pour laisser place à sa nonchalance habituelle. De toute manière, que pourrait-il bien lui arriver de pire que le Tablerase qui n’existe pas et que ce qui s’en vient déjà.

Si elle s’était invitée d’elle-même ici ce soir, c’était dans le but précis d’informer Harley du danger qu’elle courrait en restant ici. Elle avait bien essayé de la chercher ailleurs, mais l-ex-psychiatre demeurait introuvable depuis des semaines et ce même par Pam qui fulminait contre le monstre dont elle était idiotement dépendante. Elle en avait alors déduit que forcément, elle devait se trouver ici, quelque part à ses côtés. Et elle devait lui parler. Car aussi folle qu’elle était elle n’en demeurait pas moins adorable et après toutes les péripéties vécues, aussi fourbes qu’agréables en sa compagnie, elle ne méritait pas de mourir sous l’agonie de Gotham. « Harley, sors de ton trou ! Je suis venue te prévenir ! » hurla-t-elle de nouveau. « Les choses vont mal, il faut quitter la ville. Tu ne peux pas rester ici. Prend tes affaires, et on s’en va ! »

Mais elle n’eut que pour réponse, les échos de ses paroles et le déclenchement d’un rire robotisé de l’une des machines renversées à ses côtés.

love.disaster


_________________

And at least we tried to leave.
Every carpet, every floor, everywhere I look, I fall. Climbing up the walls I'm climbing up the walls. What goes on behind these doors, I'll keep mine and you'll keep yours. We all have our secrets × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Napier
THE JOKER

♤ Messages :
348
♤ Date d'inscription :
03/10/2013
♤ Âge :
38 ans
♤ Statut :
Recherché plus mort que vif
♤ Localisation :
Dans l'ombre







MessageSujet: Re: [Flashback] Circus Cat ♠ Sélina Kyle&Jack Napier   Mar 7 Mar - 23:44



CIRCUS CAT
SÉLINA KYLE & JACK NAPIER
.
.
Oh, come, take my hand
And run though playland
So high, too high at the carnival.

Entre deux nuages de vapeur et le glouglou de quelques cylindres aux contenus louches, le visage du balafré apparut avec sa langue coincée entre les dents. La concentration du génie jure avec son apparence de dément alors que sa cravate pend tristement dans son cou, comme un nœud coulant trop mou. Son maquillage date de plusieurs jours et il est craquelé, laissant voir la couleur chair de son véritable visage sous les couches de blanc. Une goutte de sueur perle sur sa tempe, preuve de sa grande dévotion à ses occupations. Autour de lui, une ribambelle de fioles et potions au contenu étrange brille dans la lumière des néons multicolores. Un œil flotte dans celui-ci et une oreille dans l’autre - un autre genre d’expérimentation - alors que le contenu d’un chaudron bouillonne dans son coin. Sur la grande table de travail, il y a des plans, des écrous, des vis ainsi que d’autres bouts de métaux tordus. Voilà plusieurs jours qu’il s’était enfermé dans son atelier au cœur de l’Amusement Mile, un cœur bien battant d’activité et de bizarreries, consacrant des heures à bidouiller une nouvelle arme. Il en oubliait de manger et de dormir alors que sa créativité s’enflammait et que ses premiers essais n’étaient pas très concluants. Si ce n’était de Skull qui lui apportait des repas de temps en temps, le clown n’avait eu de contact avec l’extérieur depuis un bon moment. Même Harley en avait eu assez, après avoir vu ses avances repoussées à mainte reprise, elle avait choisi de partir vers on ne sait où... Elle allait revenir de toute façon. Elle revenait toujours.  

Penser à l’arlequin ne perturba pas plus que cela le clown qui continuait à travailler sans répit. Il savait que, s’il avait le malheur de prendre une pause, Morphée lui affligerait toutes ses nuits blanches d’un coup. Le vilain marmonne et s’agite derrière la table, il se promène de long en large avec une drôle de sphère entre les mains. Et si on ajoute ça ? Et ça ? Non pas ça ! Ça ? Heum… « Harley ! » Hmm ? Dans sa cacophonie endiablée et son étrange manège de mimiques pensives, l’apprenti sorcier n’avait pas prêté attention à cette voix venue du dessus. Non, non, non, ça ne va pas ! « Harley, sors de ton trou ! Je suis venue te prévenir ! Les choses vont mal, il faut quitter la ville. Tu ne peux pas rester ici. Prends tes affaires, et on s’en va ! » Harleen ? Partir ? Ses gestes saccadés, presque frénétiques, s’arrêtent brusquement et son regard noir se posa sur les lattes du plafond. Dans une mince fissure, entre deux planches pourries, Joker vit les semelles de bottes noires de femme qui se baladait nonchalamment à l’étage supérieur. De la poussière tomba sur les traits de son visage alors que l’intruse passa au-dessus du loup dans sa tanière. La commissure de ses lèvres tremblota quelques secondes, contrit entre le plaisir d’avoir de la compagnie et la désagréable réalisation qu’on avait pénétré son antre sans y être invité. Une amie de Harley semblait-il, assez timbrée pour s’aventurer dans le plus excentrique des coins malfamés de Gotham, mais pas assez pour porter du vert... Le chat de gouttière se serait-il trompé de ruelle ?

Les lèvres du criminel se figèrent enfin en un sourire satisfait alors que, du bout de son doigt, il fit volontairement tomber une fiole dans un amas de poudre blanche devant lui sans quitter la voleuse des yeux. L’effet fut immédiat alors que d’opaques volutes de fumée grisonnante s’élevèrent de son laboratoire pour se rependre dans la pièce où se trouvait Catwoman grâce aux fentes qui serpentaient le plancher. Le brouillard était si dense que la vision devint nulle pendant quelques minutes, même si l’air était toujours respirable. Cette distraction permis au clown de tâtonner son chemin jusqu’à l’escalier en colimaçon dans le coin, à repousser une des tentures qui cachaient l’entrée secrète de sa planque et d’envoyer un message à ses sbires sans être vu. Comme l’anguille entre les rochers, le Joker se faufila dans la brume jusqu’à discerner la silhouette élancée de Catwoman à quelques mètres de lui et, avant qu’elle ne le vit, un rire sinistre s’éleva dans la pièce. « Que vois-je ? Tu as suivi un gros rat mon chaton ? Ici, ce n’est pas ton terrain de jeu… » Un grincement inquiétant se fit entendre alors qu’une petite bande de clowns entra par une porte de service, permettant à la brise de chasser la fumée en quelques secondes.  Les hommes lourdement armés se positionnèrent auprès de leur chef, craignant que la criminelle ne tente quelque chose contre leur patron. « T-t-t… » sifflota-t-il alors qu’il posa sa paume gantée sur le canon d’un fusil braqué sur la voleuse. « Quel mauvais hôte je fais ! Quelque chose à boire ? À manger ? Il doit bien nous rester une souris ou deux à croquer. » S’en suivit alors un ricanement enfantin, un son étrange pour un homme de cette stature. Soudain, ses yeux de rapaces croisèrent ceux de Selina et une pointe d’amusement s’était allumée dans ceux-ci. « Harley n’est pas ici. On peut l’attendre ensemble si tu veux. » Avait-elle vraiment le choix ? Dans un vacarme assourdissant, l’un des pions du Joker ferma la porte de sortie et chargea son arme.
love.disaster


_________________

DEATH IS ALWAYS THE WINNER  
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Sélina Kyle
CATWOMAN

♤ Messages :
118
♤ Date d'inscription :
04/10/2013
♤ Avatar :
Anne Hathaway

♤ Âge :
33 ans
♤ Statut :
Meow
♤ Localisation :
Dans l'East-End



MessageSujet: Re: [Flashback] Circus Cat ♠ Sélina Kyle&Jack Napier   Ven 17 Mar - 1:15



CIRCUS CAT
SÉLINA KYLE & JACK NAPIER
.
.
Oh, come, take my hand
And run though playland
So high, too high at the carnival.

La chatte n’avait jamais aimé les fêtes foraines et encore moins les clowns qui les hantaient. Elle avait toujours eu l’impression que l’ambiance festive et familiale était en fait une mascarade du glauque. Trop de films d’horreurs sans doute, ou trop d’imagination. Quoi qu’il en soit, l’Amusement Miles était la réalisation parfaitement lugubre de ses pensées. Personne n’aimerait rester ici. Même pas les plus curieux, même pas elle. Les sens aux aguets, elle attendait encore avec espoir d’entendre la voix de son amie psychotique crier de joie de la voir comme elle le faisait à chaque rencontre tout en surveillant ses arrières. Les secondes passèrent et passèrent, jusqu’à ce qu’un fracas retentisse en-dessous d’elle en déclenchant un nuage de fumée et faisant de la piégeuse, piégée.

Un mouvement de recul sauvage suivit d’une grande tout sèche, elle rabattit ses lunettes par-dessus son masque afin d’y voir plus clair. Regardant partout autour d’elle, elle ne captait cependant aucune forme humaine jusqu’à ce qu’un rire se manifeste derrière ses épaules. Malheureusement, pas celui d’Harley. Se retournant aussitôt, elle fit face à son hôte qui invita la seconde d’après plusieurs convives à la fête sauf la véritable star de la soirée. Ô joie. Sa gorge poussa un râle menaçant quand un des individus pointa un peu trop vite son arme sur elle et elle posa la paume de sa main sur son fouet quand le Joker intervint. Elle passa sa langue sur ses dents souriantes et le rire du fou eut pour réponse un gloussement rancunier.

« Merci de ta générosité, mais je suis au régime. Pourquoi pas un peu de champagne ? A moins que tu ne sois pas très friand de perdre la tête... »

Cette fois-ci, elle était tombée sur beaucoup plus intelligent qu'elle. Les choses étaient loin d’aller bien, elles allaient même très mal. Elle n’avait nullement l’envie de s’éterniser au milieu de cette bande de brute qu’elle avait tantôt évité et préférait mieux s’en aller… Ils étaient sept ou huit tout au plus. Mais elle devait vraiment avertir Harley. Il la retenait forcément, sinon où aurait-elle pu bien être ? Même Pam ne la trouvait plus, et ces deux-là étaient inséparables. Bane avait bien l'intention de faire régner sa suprématie sur la ville qui servait de bouc émissaire à toutes les autres municipalité d'Amérique. Et bien plus que l'affreux balafré, elle le craignait. Il n'était peut-être pas aussi fou, mais ses idéaux macabres dépassaient les siens. Le Joker... De tous les vilains qu’elle avait rencontrés jusque-là, il en était le plus malade et le plus ingénieux. Et malgré la manière insupportable qu’Harley avait de venter ses mérites, il n’en restait pas moins une vieille ordure malsaine et sadique qui jouait avec ses victimes. Elle savait très bien qu’à ce moment précis elle n’était plus le chat, mais la souris.

« Volontiers ! Un tour de carrousel peut-être ? Passe le premier, comme ça je m’en vais ! » Et sans attendre elle débuta sa marche vers la porte de sortie qui prit cependant fin lorsqu’un minion la ferma et lui braqua son arme sur elle à son tour. Elle poussa un soupir agacé. « Oh s'il-te-plait ! Retiens tes chiens en laisse ! »  « On ne t’as jamais que c’était malpoli de pointer les gens du doigt ? » Une pointe de moquerie se fit sentir dans sa voix cependant concentrée sur ce qui se passait autour d’elle. « Attends, je vais le dresser pour toi. » Elle dégaina son fouet d'un geste si vif et rapide qu'on ne le vit même pas enlacer l'arme à feu qu'il renversa à terre quelques mètres plus loin ni non plus enserrer le cou du désarmé qu'elle assomma en l'envoyant contre la tête d'un autre. Sa manœuvre dominante fut de courte durée. Une arme de perdue, dix de pointées.  Prendre en otage ses sbires n'aurait servit à rien, elle savait très bien qu'il pourrait les tuer à n'importe quel moment pour un bonbon de toute façon. Elle ne se risquerait pas non plus pour le moment à l'attaquer car pour l'avoir déjà affronté, elle savait à quoi elle se frottait.  « Je ne viens pas m'amuser. Je suis venue avertir ta victime préférée. »

love.disaster


_________________

And at least we tried to leave.
Every carpet, every floor, everywhere I look, I fall. Climbing up the walls I'm climbing up the walls. What goes on behind these doors, I'll keep mine and you'll keep yours. We all have our secrets × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Napier
THE JOKER

♤ Messages :
348
♤ Date d'inscription :
03/10/2013
♤ Âge :
38 ans
♤ Statut :
Recherché plus mort que vif
♤ Localisation :
Dans l'ombre







MessageSujet: Re: [Flashback] Circus Cat ♠ Sélina Kyle&Jack Napier   Lun 20 Mar - 23:46



CIRCUS CAT
SÉLINA KYLE & JACK NAPIER
.
.
Oh, come, take my hand
And run though playland
So high, too high at the carnival.

Son entrée dramatique avait eu son petit effet alors que les brumes se dissipèrent pour laisser entrevoir dans quel pétrin la chatte de gouttière était tombée. Joker avait toujours eu le sens du spectacle, ça, on devait bien lui donner ! Quant à l’intruse, ma foi, une erreur de jugement est si vite arrivée ! Le clown échangea quelques regards avec ses sbires, leur intimant de ne pas tirer sur Catwoman. À part s’introduire dans son antre sans sa permission, elle n’avait rien faire de mal à proprement dit. Et puis, Harley lui en voudrait de descendre sans raison son arrogante amie. Elle lui pardonnerait sans doute un jour, mais là n’était pas la question. L’allusion au champagne lui fit retrousser le coin de la bouche dans une expression moqueuse. Il n’y avait rien à célébrer, pas encore. Sachant que le chat avait besoin de feuler sa frustration, il la laissa déblatérer ses paroles haineuses, surveillant son regard fuyant qui cherchait déjà une faille dans son embuscade. Quand la porte se referma, ce fut le son d’un piège qui venait de se déclencher. Un piège improvisé certes, un trou recouvert de feuilles sans plus, et pourtant la pauvre proie était tombée pile dedans. « Un carrousel ? Tu as passé l’âge ma mignonne. Non, moi, j’avais pensé à un autre genre d’attraction. » Quelle allure avec son costume moulant et son fouet ! De quoi intimider les hommes qui ont le malheur de sous-estimer les tigresses dans son genre ou alors d’exciter les plus tordus. Chacun ses goûts ! Hélas, pour affectionner lui-même une charmante femme fatale, le vilain n’était pas du genre à se laisser impressionner. Il siffla, faisant mine d’être admiratif devant les culbutes qu’elle fit faire à son homme de main. Le balafré poussa même la chansonnette jusqu’à l’applaudir, trois tapes dans ses mains dont le son lugubre fit écho sur les murs du bâtiment en décrépitude. Il se mouvait avec lenteur, sachant que la tension dans la pièce était comme des effluves de gaz. Si on grattait une allumette, tout allait s’enflammer. Joker fit quelques pas vers l’avant, se plaçant entre le canon d'un tireur et la femme-chat, personne n’oserait tirer sur elle avec le patron si près.

« Si tu n’es pas venue jouer chaton, j’ai bien peur que tu ne me serves à rien. » Il fit une pause dans son discours, laissant le poids de ses mots s’abattre sur les épaules de son invitée. Puis, il leva un doigt vers le ciel, signifiant qu’un détail venait toutefois s’ajouter à ses dernières paroles. « Harley-chérie est une grande fille, elle sait faire ses propres choix. Si elle me préfère aux sacs à puces et aux nénuphars, ce n’est pas ma faute... À mon avis, elle est allée faire joujou avec ses bébés, eux aussi ont besoin de se défouler les pattes de temps en temps. » Foutaise ou vérité partielle, c’était dur à dire. Après tout, les hyènes de la blonde n’étaient pas dans les parages tout comme leur maîtresse. Dommage, il aurait pu leur donner un chat à mâchouiller ! Derrière lui, sa bande de gros bras est nerveuse. Ils ne savent que faire et leurs regards passent du maniaque à la séductrice sans comprendre leur rôle. Heureusement, leur expérience empêche leurs doigts de trembler sur la détente, mais de voir leurs compagnons à terre les a un peu ébranlé. Les mirettes de Joker se posèrent sur les lèvres de Selina, intrigué par les paroles qui les avaient quitté quelques instants auparavant. « L’avertir tu dis ? Je me sens galant aujourd’hui. Pour te rendre service, je veux bien prendre le message ! » dit-il sur un ton de fausses politesses. Le clown se mit à fouiller dans les poches de son manteau violet et son visage s’illumina lorsqu’il trouva un calepin ainsi qu’un crayon. La blague s’étira même longtemps alors que, dans son empressement, le stylo lui échappa des mains et roula jusqu’aux bottes de Catwoman. « Oups ! » Un déclic s’en suivit et une odeur nauséabonde s’échappa aussitôt de l’accessoire : du chloroforme. « Puisque tu insistes, allons faire un tour de manège ma jolie. » Son sourire éclatant s’étira de plus belle alors que les paupières de la voleuse se firent lourdes…

Sous les néons multicolores qui peinaient à rester allumés, ses hommes de main le regardaient passer devant eux avec la criminelle inconsciente dans les bras. Certains osent afficher un sourire amusé, il allait y avoir du spectacle ! D’autres restaient impassibles, essayant de se convaincre que les horreurs dont ils avaient été témoins dans l’Amusement Mile n’avaient pas atrophié leur esprit. Le meurtrier admire le costume de la demoiselle dont le noir et l’équipement rappellent un peu celui de son éternelle Némésis. Qu’allait-il faire de Selina ? La tuer ? Non, non… Elle avait la délicieuse qualité de faire partie des criminels notoires de Gotham City. Cette race supérieure de gens dont l’imagination et l’humour dépassent la crédulité du simple citoyen. Ceux qui comprenaient que, derrière le rosier, se cachait immanquablement une vipère. Cependant, ici, il n’y avait pas assez de rosiers pour toutes les vipères et elles se marchaient alors sur les pieds, un peu comme le chaton qui se baladait parmi les chiens galeux. Il avait donc la tâche ingrate de lui rappeler sa place.

Lorsque la brune se réveilla, Joker rigolait avec anticipation. Sous les pieds du chat, une grande cuve remplie d’eau l’attendait et, devant le bassin, son bourreau était nonchalamment assis. Les pieds et les poings liés, la voleuse trônait au sommet d’une attraction de fêtes foraines qui faisait normalement rire les jeunes ainsi que les moins jeunes. Le célèbre ''Tomber à l’eau'' se résumait à lance une balle sur une cible. Celle-ci déclenchait alors un mécanisme qui faisait tomber la victime dans l’eau. Toutefois, Catwoman était attachée sur un socle qui descendait aussi bien qu’il remontait. Le jeu ne prenait donc pas fin dès le premier plongeon. « Tu as de la chance, je suis en rupture de stock concernant les piranhas ! »

love.disaster


_________________

DEATH IS ALWAYS THE WINNER  
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Sélina Kyle
CATWOMAN

♤ Messages :
118
♤ Date d'inscription :
04/10/2013
♤ Avatar :
Anne Hathaway

♤ Âge :
33 ans
♤ Statut :
Meow
♤ Localisation :
Dans l'East-End



MessageSujet: Re: [Flashback] Circus Cat ♠ Sélina Kyle&Jack Napier   Sam 3 Juin - 17:53



CIRCUS CAT
SÉLINA KYLE & JACK NAPIER
.
.
Oh, come, take my hand
And run though playland
So high, too high at the carnival.

Qu’elle était inconsciente, la panthère. La non-chalance qui la caractérisait si bien était aussi géniale que suicidaire. Venir dans l’antre du Joker avec son air désintéressé, comme si elle était intouchable. C’était un peu cette façon de penser qu’elle devait garder pour faire tout ce qu’elle faisait. Une Catwoman prudente ne serait qu’une pâle copie de l’originale. Tout le monde savait qu’un chat rit à la face du monde entier et fait ce qu’il lui plait. Le clown n’avait décidément pas le sens de l’hospitalité. Elle avait simplement décider de prévenir son amie du danger, tout en jouant légèrement avec le danger. A quoi bon en faire tout un drame ? Oui, elle avait réussi à s’infiltrer dans le parc d’attraction et était toujours en vie… Et alors ? Cela ne faisait que prouver ses compétences merveilleuses en survie et adaptation !

Qu’elle était méfiante, la panthère.  Elle restait droite et figée, sur le qui-vive mais pas trop pour ne pas montrer sa peur. Elle avait réussi à mettre à terre deux de ses assaillants, mais sa prestation prestigieuse n’avait pas duré aussi longtemps qu’elle le souhaitait, outrément surpassée en nombre et en kilos de muscles. Les paroles menaçantes et intrigantes du Joker laissèrent planer un mauvais atmosphère sur ses épaules. Puis, un sourire moqueur vint naître sur ses lèvres, prenant suite à ses yeux surpris. Ainsi donc, il ne savait pas non plus où elle se trouvait ? Mh.

La mascarade s’étirait beaucoup trop, au point tel que la chatte se demandait ce qu’elle faisait encore là. Pas d’Harley, pas de courtoisie, pas de pièges, trop de silence. Trop de calme. Et elle l’aura vu venir, comme le félin agile qui se retrouvait dans un cul-de-sac et voyait le filet lui tomber dessus. Le balafré sorti de ses poches un calepin, et elle vit le stylo rouler au ralenti, elle vit la fumée se déclencher suite au clic farceur. Ses pupilles se dilatent, elle tente de fuir en frappant le premier homme qui se poste devant-elle, mais le gaz fini par la rattraper et l’obligea à perdre pied et tomber dans l’inconscience. Le braconnier avait eu la panthère.

Elle ouvrit les paupières sans savoir combien de temps s’était écoulé et sans savoir où elle était. Des néons lumineux, l’atmosphère pourrie autour d’elle. Elle était belle et bien toujours dans l’Amusement Miles. La tête étourdie, elle essaya de bouger mais se retrouva bloquée par des liens bien trop serrés. Elle était ligotée en hauteur, au-dessus d’un énorme bassin rempli d’eau. Elle détestait se baigner. C’est la voix un peu trop familière du roi des fous qui la sortit de sa stupeur. « Dommage, j’aurais bien pris un apéritif ! » railla-t-elle avec haine. Elle ne pouvait littéralement rien faire d’autre que d’hurler. Hurler de rage et d’arrogance, non pas de peur. Elle n’avait plus son fouet, plus rien, et n’avait aucun moyen de se détacher. Il était là, dans son costume mauve usé, à la regarder avec ce qui semblait être son sourire. Épeurant. Il n’y avait personne d’autre qu’elle et lui. Mise à nue. Sans ses armes. « Si tu voulais organiser un concours de t-shirt mouillé, tu aurais du me le dire je me serais habillée autrement, et j’aurais ramené des amies. » L’ironie étant que, dans sa traditionnelle combinaison noire, elle était incapable de planquer une arme. Elle allait peut-être reconsidérer ce choix si elle sortait d’ici vivante. On sait jamais, si elle devait être confrontée à ca encore une fois. Mais Sélina n’avait plus la tête au jeu malgré ses répliques cinglantes et provocantes. « Libère-moi espèce de malade ! Faut que jme tire d’ici, et toi aussi ! » Elle désirait simplement se barrer de Gotham. Au plus vite. Car si le Joker ne la tue pas, c’est Bane qui le fera, et elle ne voulait pas finir comme ca. Plutôt refaire les trottoirs de Boston plutôt que de crever sur ceux de Gotham.


love.disaster

[

_________________

And at least we tried to leave.
Every carpet, every floor, everywhere I look, I fall. Climbing up the walls I'm climbing up the walls. What goes on behind these doors, I'll keep mine and you'll keep yours. We all have our secrets × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Napier
THE JOKER

♤ Messages :
348
♤ Date d'inscription :
03/10/2013
♤ Âge :
38 ans
♤ Statut :
Recherché plus mort que vif
♤ Localisation :
Dans l'ombre







MessageSujet: Re: [Flashback] Circus Cat ♠ Sélina Kyle&Jack Napier   Ven 16 Juin - 23:22



CIRCUS CAT
SÉLINA KYLE & JACK NAPIER
.
.
Oh, come, take my hand
And run though playland
So high, too high at the carnival.

Il ne l’entendait pas encore, mais il l’a devinait à l’horizon. Cette tempête qui menacait de tout emporter sur son passage. Elle gronde au loin, menaçante avec ses nuages noirs et pourtant, pas même le clown ne pouvait dire dans quel sens tournerait le vent. Joker n’était pas devin ou doté d’un sixième sens hors du commun. Seulement, les choses allaient trop bien à Gotham City. Ou trop mal, cela dépendait des points de vue. Le Batman était moins présent. Malgré tous ses efforts pour le faire sortir de sa cachette, l’homme chauve-souris ne venait plus jouer aussi souvent, voire pas du tout. Et puis, il y avait tous ces criminels maintenant… On se marchait tous sur les pieds à force de convoiter les mêmes choses et les mêmes gains. Ce n’était qu’une question de temps pour qu’un grand génie du mal ne sorte de la masse pour reprendre ce beau petit monde en main, histoire de mieux les écraser entre ses doigts. Bien entendu, le clown espérait que ce serait lui-même qui remporterait la partie. Il ne se doutait alors pas qu’un autre homme masqué viendrait jouer dans ses plates-bandes.

Après tout, à l’heure actuelle, il n’y avait que le manitou du rire qui détonnait encore puisque trop original pour être imité dans ses méthodes. Parlant de ses pitreries, il ne pouvait s’empêcher de penser que sa farce aurait été plus drôle avec des piranhas. Il imaginait Selina au bout d’une canne à pêche qui s’agitait au-dessus de l’eau. Un appât de qualité. Comme c’était divertissant ! Devant cette image, les épaules carrées du clown s'agitaient de tremblements alors qu’il ricanait tout bas.

« Batsy ne risque pas de venir te chercher. D’ailleurs, je ne pense pas que tu ais dit à quiconque où tu te trouvais, n’est-ce pas ? Si fière et indépendante... » Joker sifflotait désormais, un air de fête foraine un peu glauque, et bougeait les doigts au fil du rythme. Il se leva de son siège d’un pas dansant et s’approcha d’un gros levier violet et vert. Le criminel ne semblait pas écouter attentivement la femme-chat pourtant, son sifflement se stoppa avec ses dernières paroles. Enfin, quelque chose d’intéressant ! « Partir de Gotham ? Mais pour faire quoi ? Et surtout, pourquoi ? » Une main gantée nonchalamment posée sur le levier qui ferait plonger la voleuse et l’autre portée à son menton, le balafré faisait mine de réfléchir. Il est vrai que Selina avait fait mention qu’elle voulait prévenir Harley-chérie de quelque chose. Quelque chose de dangereux visiblement.

« Ralala… Toutes ces questions ! De quoi vous donner mal au crâne ! J’en deviens tout étourdi… » rajouta-t-il en se grattant la tête d’un air perplexe. Et soudain, il actionna le levier d’un mouvement rapide, plongeant la criminelle dans le grand bassin d’eau froide. Le regard de rapace se posa sur sa victime à travers le plastique translucide de la cuve. Il l’admirait se débattre dans l’eau, comptant les bulles qui s’échappèrent de ses lèvres crispées quelques secondes. « Oh pardon, simple maladresse. » Il redressa le manche et la plateforme fit doucement remonter son interlocutrice à la surface, enfin, seulement son visage en fait. Il l’avait laissé barboter que très peu de temps, suffisamment pour dire qu’il y avait eu plus de peur que de mal. « Si tu parles, ça me fait plus de motivation à garder ton joli visage hors de l’eau. Quant au reste, ça dépend de mon humeur et de ce que j'entends… »
love.disaster


_________________

DEATH IS ALWAYS THE WINNER  
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Flashback] Circus Cat ♠ Sélina Kyle&Jack Napier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le chat et la chauve-souris (Sélina Kyle)
» Miaou (Sélina Kyle) (RP hot)
» Sélina Kyle - J'me sens tellement... miaaooowww [Terminé]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Hide & Seek {Kyle}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arkham Showdown ::  :: Otisburg :: L'Amusement Mile-